Celles-ci dans Tarot » Tarot Egyptien

Tarot égyptien

Le tarot égyptien est l'un des plus anciens connus dans le monde, se compose de 22 arcanes majeurs et 56 arcanes mineurs.

Les cartes du Tarot Égyptien :

(0) tarot Égyptien : LE FOU ou LE DISCIPLE :

Le disciple a initié son chemin, seulement, au moment dans lequel il commençait sur la planète une éclipse il y ai un soleil. Il ne portait pas d'or et d'armes, ni à son maître, mais il rappelait la voix : LE DISCIPLE COMME LE MAÎTRE, ILS SONT OUTRE TOUT ORDRE, AU-DESSUS DE TOUTE LOI. Par le chemin certains le nommaient fou : des sorciers et des chiens ont essayé de le faire changer du chemin pour qu'il tombât dans un précipice sans retour. Son le temps arrive à la moitié par lunas et son action se laissait guider par la direction et la lumière du soleil. À une main il portait le symbole de l'ordre qu'il avait initié : une rose de couleur blanche, sur les épaules il appuyait l'une un bâton avec des doubles bagages à sa main gauche : dans les bagages de derrière il gardait des signes cloue pour ne pas s'arrêter tromper d'un chemin, dans d'en avant il portait une sagesse, sur sa tête il se voyait un cercle et une croix au centre, le signe de la planète où il devait conquérir le vieux serpent. Le Fou n'était pas le Fou, il était un disciple dans un chemin, un fou dénommé par les personnes qui n'avaient pas de valeur d'entreprendre la recherche alquímica de la connaissance.

1 - tarot Égyptien : LE MAGE ou l'APPRENTI :

À une hauteur Déterminée du chemin, le disciple n'était pas nommé déjà fou. Par les choses qu'il faisait, ils ont mis le surnom de mage, mais il continuait d'être un disciple à travers de quatre éléments. Quand il présentait les gens, le faisait comme un homme libre avec le signe infini sur sa tête : à sa main droite le bâton de pouvoir et à la main gauche celle-là du haut vers les matériels. Les quatre des éléments étaient symbolisés en avant de lui sur la pierre cubique par l'ibis sacré : le pentáculo doré extrait de la terre, de la coupe débordante d'eau primitive, le feu inextinguible avec l'épée courbe en délimitant l'air et les blessures. Ses semblables n'entendaient pas les symboles et le langage, les autres avaient peur par la forme dans laquelle il maniait et dominait les éléments, par cela il un mage, un dieu, un prophète ont sonné. Mais il était un disciple qui passait ajusté à la ceinture le serpent qui se mord la queue et apprenait à utiliser la matière défendu par la force de Mercure.

un mage était l'apprenti un alchimiste en cherchant à travers d'oui même et la matière la sagesse et le monsieur de l'oeuvre.

2 - tarot Égyptien : LA PRÊTRESSE ou ISIS avec voile :

Le disciple savait, que, avant d'être maître, il devait vaincre les sept tentations. Sa première tentation a été la prêtresse, qui il est apparue couverte d'un voile noir et son désir a été de la conquérir et lever le voile pour la regarder, parce qu'il vérifiait dans elle la matrice vierge de toutes les choses et l'hymen pur de la sagesse qu'il cherchait. Bien il a donné le premier pas, a vu que la prêtresse portait sur sa tête ton tiara de triple cercle, le symbole de la trinité supérieure conquise, qui défendait son vol les signes zodiacaux de Virgo et la Lune qui passait la loi cosmique écrite à ses mains d'une cause et un effet et que dans sa poitrine était gravé le symbole de l'union fertile de là-haut et en bas. Arrêté, il a contemplé la prêtresse habillée de cible, occulte son bras droit par une mante bleue, défendue par les colonnes des deux principes qu'ils déterminaient toute polarité et tout mouvement en laissant voir à sa main gauche la loi et dans sa poitrine le symbole de Mercure fasciné par tous qui prétendaient à l'initiation. Alors le disciple a reculé jusqu'à l'atrium sans donner le dos et a compris qu'il avait vaincu la première tentation.

3 - tarot Égyptien : l'IMPÉRATRICE ou ISIS sans voile :

En passant la ville le disciple est arrivé aux portes d'un palais et a été invité à entrer. Au milieu de l'avenue des jardins, il s'est trouvé avec une femme assise sur une pierre qu'il passait dessinée cinq yeux, dans les angles et le centre du visage visible. La femme ne portait pas les yeux vendados et elle laissait ses poitrines au découvert mais un tour n'a pas été donné pour le regarder il a varié son attitude. Il s'appuyait son des pieds sur une lune dans le quatrième croissant, sa main droite soutenait le sceptre terminé dans un cercle d'expression de son pouvoir illimité et de son rang, dans l'index de sa main gauche l'aigle déposait une protectrice des processus alquímicos. La femme révélait l'état de fécondité naissante et un cercle ornait son cou avec sept pierres précieuses et ils couronnaient sa tête douze étoiles. Dans son front erguía le serpent de la sagesse qui traversait les jardins une grande rivière d'eau qui opérait la transmutation des champs et des animaux. La faible viande du disciple a été émue devant la présence de l'impératrice et il a croisé qui était peut-être son âme jumelle. Dans ce moment le symbole de Mars est apparu sur l'impératrice et le disciple a su qu'il ne devait pas se mouvoir dans aucune direction mais sentir et attendre jusqu'à être conduit à l'intérieur ou dehors par ses guides invisibles.

4 - tarot Égyptien : l'EMPEREUR ou le PRINCE UN ALCHIMISTE :

Quand le signe d'Belier s'était accompli, le disciple a été conduit à la présence de l'empereur, l'a trouvé avec le regard fixe dans l'infini dans la même attitude que l'impératrice. Le disciple s'est arrêté et il l'a regardé. L'empereur était allé sur une pierre cubique et avec le visage visible un animal pouvait être vu d'une tête de chat et un corps de panthère, un gardien du secret du temple. À sa main gauche il soutenait un cobra erguida et sur elle un cercle de symboles du pouvoir conquis et exercé, c'était ses attributs dominer et transmuer les quatre éléments et il possédait à ses mains la vie et la mort de ses semblables. L'empereur portait un anneau avec un rubis taillé en forme de pyramide et le même symbole brodé dans l'or dans la ceinture que ceñía son vêtement. Le disciple a compris qu'ils existaient déjà réunis par l'empereur les quatre et les trois et c'est pourquoi il était descendu avec le droit de posséder la planète et d'exercer la justice. Sur la tête le signe de Scorpion s'est dessiné et dans sa poitrine avec les ailes déployées il s'est permis de voir, sur un disque doré, l'aigle qui indiquait la constellation d'origine et sa jambe droite a formé sur la main gauche l'angle de 90 degrés. Ainsi, il a vérifié que l'empereur était le prince un alchimiste par dont les veines il faisait courir un sang rouge, le germe venu des étoiles. Il n'a pas donné de mot entre ceux-ci mais il a senti qu'il devait suivre son chemin. Il l'a fait et dans cela un moment a su que sa recherche avait entré dans le temps un nombre cinq.

5 - tarot Égyptien : LE HIEROFANTE ou le GUIDE ALQUÍMICO :

Avant de laisser la ville le disciple a passé pour les portes du temple. Un groupe de jeunes hommes allaient croiser le seuil et entrer dans l'atrium de l'initiation. C'était quelque chose qui avait déjà vécu. Le Grand Hierofante il avait été conduit jusqu'au troisième échelon de l'atrium sous un dais de colonnes dorées achevé par le soleil ailé, sous le soleil une frise se dessinait avec les sept timbres des sept guides alquímicos correspondants aux sept races et les sept générations. Le Hierofante ornait sa tête avec le cobra de la sagesse, était revêtu d'une mante rouge et une tunique dorée, ses pieds étaient appuyés dans le sol en marquant à l'Occident et deux jeunes hommes couronnés du symbole du premier degré de l'initiation demandaient être introduits dans les mystères d'Isis. Le Hierofante a montré les aspirants sept timbres, et il a empoigné la triple croix avec sa main gauche, symbole du contrôle et harmonie des trois corps et les trois mondes manifestés du Cosmos : la matière l'âme, l'esprit, le corps un physicien, le corps astral, le corps mental. Tout de suite le Hierofante a élevé sa main droite et en joignant le pouce, un indice et demi, flexionó l'annulaire et le petit doigt et bendijo à chacun selon ses désirs. Mais il ne leur a pas livré les clefs du grand secret et elles sont restées croisées à son piaille en espérant qu'ils dépassaient le seuil. Sur la tête du guide alquímico se sont dessinés les signes d'Aries et les planètes Jupiter et Mars. Il y avait passait un autre temps et le disciple est entré de cette façon dans le signe de Taureau.

6 - tarot Égyptien : LES AMANTS ou les DEUX CHEMINS :

Dans le cinquième jour, le disciple, avait accumulé une sagesse pour discerner entre les formes de pouvoir et d'exercer devant l'admiration de ses semblables. Il connaissait déjà l'arbre de la vie et avait essayé son des fruits, il savait aussi distinguer entre des autres arbres et avait senti ses douze fleurs. C'était le moment dans lequel il avait senti la présence du serpent antique vissé dans le tronc de l'arbre de la vie et tant il lui avait été difficile d'arriver à échéance. Dans le haut le soleil brillait que tout le féconde, il l'a regardé et a été ébloui. Dans la vision il a pu distinguer en même temps la lune en avançant. Dans le même chemin, un jeune homme a distingué avec les attributs d'un prince. Au soir, deux princesses lui ont abouti à la rencontre. À sa droite, elle s'est placée, la femme habillée de la cible avec l'une sur une toge bleue et couronnée par le cobra de la sagesse. À la main gauche, elle s'est mise, la femme habillée du Noir avec un collier d'or et il laissait au découvert ses seins, le cobra de la sagesse couronnait sa tête. Chacune d'elles il s'est séparé plus loin et a pris différent chemin. Sur le prince le disque solaire de 29 rayons était, 14 mineurs et plus grand 14 plus l'un et à son centre le Lucifer s'est dessiné en tirant sur un arc dans une direction à sa tête. Alors le disciple a su que le prince était il même et qu'il devait choisir entre deux chemins. Il a arrêté ses sensations jusqu'à la chute du soleil et quand il a vu les signes se dessiner dans le ciel de Vénus et Tauro il a su qu'il devait choisir selon la loi, en harmonisant les deux serpents et en évitant le point sans retour dans le chemin de la connaissance.

7 - tarot Égyptien : La VOITURE ou l'ÉNERGIE BIPOLAIRE :

Quand le disciple a choisi le chemin la terre a regretté de trembler. Dans son dos est apparue une voiture de base carrée jetée par deux sphinx : une Noire celle-là de la potence droite, blanche celle-là de la potence gauche. La voiture était protégée par un dais que quatre colonnes soutenaient. Dans la potence le soleil ailé apparaissait et sur le dais le cercle avec un point. Quand la voiture est arrivée sa hauteur enveloppé d'un tourbillon, une voix venue du haut a dit : Il saute à la potence, prend les rênes et change tes vêtements. Le disciple a obéi. Dans ce moment il a vu sur lui un signe du tau achevé vers le haut par une flèche. une voix lui a dit son intérieur : Il prend à ta main gauche tes attributs : le seau, la sphère, la pyramide. N'arrête pas la voiture et il accélère la recherche de la sagesse, en utilisant les forces qui tu ont été données. La lune tu est propice et le soleil ailé entre dans la constellation des grandes transmutations. Sur ton front le cobra de la sagesse est déjà et dans ta poitrine le tau supporte les deux équerres. Le disciple a remercié ses guides et a accéléré en mettant à profit la force des deux sphinx. En attendant il guidait la voiture, il a aspiré au moment dans lequel il arrive et en bas ils se joindraient, dans que l'oeuvre finie il viendrait à ses mains et le masculin et le féminin ils se manifesteraient à ses yeux comme une unité invisible et fertile.

8 - tarot Égyptien : LA FORCE ou LE LÉON VAINCU :

En conduisant, revêtu des attributs d'un prince, il a eu une dernière apparition : une princesse avec une tunique brodée dans un or, ouvrait sans effort avec ses mains les gosiers d'un lion. La princesse portait sur son front le cobra de la sagesse, sur sa tête une amphore avec le liquide transmué et dessus l'aigle avec les ailes pliées. Il a pensé : Elle est la déesse de la transmutation, je peux la faire je ce une nuit et son secret s'est approprié, mais il devait le réussir sans arrêter la voiture à utiliser son apparence de prince. La vision ne l'a pas suivi et elle a su qu'il finissait de vaincre la dernière tentation. La même voix je lui parle : À l'aube tu seras préparé pour entreprendre l'autre voyagez, tu changeras s des vêtements et laisseras les véhicules que tu as utilisés, à l'aube l'aigle et le lion se mettront à ton côté et défendront ton oeuvre pour le reste des jours sur cette planète, dans l'amphore de ton intérieur produit l'eau primitive qui ne s'épuise jamais et les deux serpents se sont joints dans ton arbre. Mettez son veto dans une paix. Les autres sonnaient aux portes du Grand Temple et il il devait entreprendre le chemin de retour et rendre dans une justice ce que dans une justice il avait reçu. Dans cet instant, sur le ciel, les signes de Mars se sont dessinés et Neptune.

9 - tarot Égyptien : l'ERMITE ou l'INITIÉ :

Quand le soleil s'était levé sur l'horizon, le prince, déguisé en ermite, s'est mis dans un pied et est parti où il sentait l'appel d'une nouvelle génération d'aspirants à la connaissance. Son vêtement était une tunique blanche de lin et protégeait avec une mante grise de doublure bleutée. À sa main droite il empoignait la canne de son pouvoir : un bâton en forme de tau et deux serpents vissés d'en bas là-haut, une Noire et l'autre dorée. Avec sa main gauche et il portait la lampe allumée de sept rayons qui brillait jour et nuit sans se consommer. C'était la lumière qu'aucun vent ne pouvait éteindre et aucun salteador enlever parce qu'il faisait partie de l'hérédité de la connaissance et était destinée à guider ceux qui avaient invoqué son nom. Le prince, analysait le chemin de retour et voyait une ère combien différente de son départ de la patrie d'origine. L'initiation et ton la sagesse t'avaient changé en homme sans patrie et les personnes à son pas ne le nommaient pas ni fou, un mage, ni un prophète. Ils étaient seulement fixés dans son aspect, ceux qui portaient le signe du soleil dans le front et ils lui avaient demandé une aide en silence intérieure. D'un retour, atteint le secret de l'oeuvre alquímica, il rendait aux frères ce qu'il avait reçu, en s'acquittant dans une justice la vieille loi de la connaissance : la rencontre est pour l'amour, l'amour pour la force, il elle était pour l'oeuvre, l'oeuvre pour les frères. Son action avait une influence de Jupiter et un Urane, entre Lion et le Verseau.

10 - tarot Égyptien : LA ROUE de LA FORTUNE ou du GRAND CHANGEMENT :

L'apparition du prince déguisé marquait le nouveau temps, un autre tour de la roue de douze rayon. Dans ce tour resterait au découvert ce qui avait été occulte et enseveli tout combien d'avait été un brevet, la vie se manifesterait dans des couleurs, jusqu'alors, ignorés. C'était la première vision que le vieillard a communiquée à tous combien d'ils sollicitaient la connaissance : Une roue de douze rayon il partait appuyée sur un axe vertical attaqué dans sa base par les deux serpents qui avaient été réunis et dominés par les maîtres et ils le devaient être par les initiés par lesquels maintenant ils croisaient le seuil. Le mouvement de la roue il était déterminé et contrôlé par le grand Sphinx ailé avec visage de femme, des ailes d'aigle, un corps de devant de lion, un corps postérieur de taureau. Le mouvement de la roue était réalisé sous les quatre points du zodiaque : Verseau, le Scorpion, Taureau et Lion. Sur la roue ils faisaient alquímicamente du Mercure et Urane et dans l'accélération ou la décélération de la roue, par le côté droit, une forme d'un homme avec tête de chacal en conduisant les éléments des plans astraux et d'un hippopotame avec tête de crocodile ailé, par la main gauche en essayant de changer le tour de la roue. Ceux-ci étaient les premiers signes qui par tout apprenti devaient être interprétés.

11 - tarot Égyptien : LA JUSTICE ou LA LOI DU KARMA :

La deuxième vision qu'il a communiquée a été celle-là de la justice. Devant les yeux des aspirants, une princesse est apparue avec vêtements d'or, couronnée par le cobra de la sagesse avec les yeux vendados, assise sur un trône cubique, élevé sur trois échelons quadrangulaires, avec une épée courbe à sa main droite et une balance à sa main gauche. La princesse était d'un profil, préparer pour présider le jugement de chacun et appliquer la loi du karma qui les conduirait à la mort alquímica ou les ferait revenir au monde général du Maya. Derrière la princesse comme témoins les quatre gardiens alquímicos des quatre éléments : débout sur le troisième échelon un lion, sur le lion le sphinx avec corps de taureau, derrière le sphinx un ange ailé et sur l'ange une torture dans une position de vol. En présence de la princesse, le jugement s'est initié à l'atrium du temple. Le jugement était réalisé, en plaçant dans l'une des assiettes de la balance une plume et dans l'autre le coeur de l'aspirant. Oui le coeur pesait plus que la plume et le chacal déséquilibrait la balance, alors, avec corps d'homme le conduisait au retour du monde du Maya et le laissait soumis à la loi commune. Et au contraire, le coeur était si léger d'un poids comme une plume, l'aspirant était conduit à l'atrium et admis dans l'initiation. Le jugement et l'application de la loi du karma pour les aspirants, avait lieu dans une vie, il était célébré sous l'influence de Vénus et entre les signes de Cancer et de Capricorne.

12 - tarot Égyptien : LE PENDU ou l'HOLOCAUSTE :

Le vieillard a transmis ceux qu'ils avaient entrés dans l'atrium, une vision dans laquelle eux mêmes seraient des spectateurs et protagonistes. Cette vision, ce n'est pas une vision, c'est l'image réelle de ce qui lui succédera à tous ceux que vous avez croisé le seuil du temple et avez surpassé le jugement et accepté la Loi Cosmique qui s'applique à tous combien d'un jour ils recevront la connaissance. Après un homme leur a permis de voir suspendu dans une traverse placée sur deux troncs de l'arbre auxquels ses six branches avaient été coupées. Le jeune homme était suspendu par une corde par son pied gauche et croisait un enveloppe son une jambe gauche la droite en formant un angle de quatre-vingt-dix degrés. Il avait ses deux mains liées au-dessus de la tête et laissait tomber au sol les monnaies d'or transmué. L'homme était seul soumis à l'holocauste qu'il avait accepté et personne ne pouvait s'approcher de lui n'enlever les monnaies durant trois jours et trois nuits consécutives. La position de l'homme poussait vers le bas ce qui avait été là-haut et vers le haut ce qui avait été en bas. Dans son dédoublement, l'homme pouvait se mettre en rapport avec sa race et sa patrie d'origine sans abandonner la matière. L'holocauste devait être célébré sous le signe de Livre et en étant la Lune dans un quart décroissant.

13 - tarot Égyptien : LA MORT ou LA TRANSMUTATION :

L'homme savant est sorti pour voir le soir, et s'est arrêté en face de la moisson et a compris que les épis étaient mûrs. Alors il a fait que les néophytes l'accompagnaient jusqu'aux champs ensemencés. Le spectre de la mort il avait commencé la moisson en brandissant la faux de main gauche à une droite, et des champs ensemencés la peur se levait dans des grandes vagues à de la moisson qu'il manquait par segar, mais les épis qui se trouvaient dans une terre ils n'avaient pas peur parce qu'ils avaient été libérés et attendaient sa préparation pour des nouvelles semailles. L'homme savant s'est retourné à ceux qui avaient initié l'apprentissage de la connaissance et leur a dit : vous connaissez la destination du grain de blé ? Si l'épi pas une moisson, si le grain de blé n'est pas séparé de la paille, alors ne peut pas être déposée dans le sillon et la renaissance dans un épi selon la loi. Qui est-ce qui demande la connaissance passe la loi écrite dans sa viande : d'abord mourir, tout de suite renaître. L'ordre pour qui il sollicite l'accès au grand secret est de désirer et de réussir à être d'abord juste de, tout de suite à être bon et tout de suite un savant. Quand vous entrerez dans le signe d'Aries et la planète Mars fera sentir sur vous la force de son feu, sachez que le moment de la transmutation est proche, celui-là de votre mort alquímica. Dominez la peur parce que sur vos têtes la faux n'est pas seulement, mais l'arc-en-ciel de sept couleurs comme preuve du pacte de arrive et en bas et un nouveau Soleil qui fera une renaissance vierge de la matière opacifie, le corps subtil de vos désirs tu purifiais selon la loi.

14 - tarot Égyptien : LA TEMPÉRANCE ou l'ALCHIMIE SPIRITUELLE :

Quand le Vieillard a senti que tous les aspirants avaient assimilé le contenu et l'amour de la mort, il les a transportés à un autre lieu. Au milieu d'un champ fleuri, un ange ailé est apparu et a plié des ailes en forme d'un angle droit et il a mis à marcher du nord au sud. Sur sa tête la flamme brillait les transmutations alquímicas et il vivait dans elle, l'esprit de l'eau primitive. L'ange portait un liquide dans une amphore d'or qu'il avait à sa main gauche et a mis à la verser dans une amphore en argent qu'il portait à sa main droite. Après avoir marché, l'ange a déployé quelques ailes qu'il portait dans les talons et à son dos le signe de Mercure est apparu, un protagoniste et gardien de tous les travaux alquímicos et sur lui, le Soleil dans une position fecundadora et le signe de Scorpion à la droite en favorisant une manipulation des matériels. Tout de suite l'ange a disparu et il a rempli la scène, le nombre quatorze qui exprime toutes les phases lunaires pour que le voile d'Isis fût levé. Les quatorze il s'est converti dans des cinq. La vision a disparu et les aspirants étaient plongés dans un sommeil : le liquide qui versait l'ange avec sa coupe d'or dans la coupe en argent avait débordé et s'était converti après être tombé dans une terre dans une grande rivière et les aspirants ils avaient marché jusqu'à ses bords et avaient commencé à plonger dans lui pour être purifié et pour ne pas avoir dans l'avenir la nécessité de l'autre eau.

15 - tarot Égyptien : LE DIABLE ou LE GARDIEN DU SECRET :

Sans sortir du sommeil, à mesure que les aspirants buvaient l'eau et arrivaient à l'autre bord de la rivière, ils assistaient à la transformation de celui qui leur s'était présenté comme prince initié, un ermite et il guide, chez un diable et un Lucifer. Le diable et un Lucifer était le gardien du secret et avait une forme de monstre avec pattes de mâle caprin, ventre d'hippopotame, poitrines de femme et des mains d'homme avec ailes de une chauve - souris et une tête de crocodile. À sa main gauche il brandissait une torche de bois résineux allumée et à son dos et sous ses pieds, on voyait les restes d'un temple qui finissait d'incendier. À la main droite il soutenait un sceptre dont le bâton était un double tau terminé dans uve et entre les côtés de l'uve un cercle : les attributs exclusifs des princes qui avaient le pouvoir de la connaissance. Enchaînées à l'une des pierres du temple détruit, deux formes humaines apparaissaient : un corps d'homme et une tête de mâle caprin, l'autre avec corps de femme et tête de mâle caprin. Les deux étaient seminues et abattues des genoux aux pieds du monstre. Et le monstre avait sur sa tête la flamme de l'esprit alquímico et sur lui le signe de Sagitario s'est dessiné. Dans cet instant, les aspirants ont compris que le propre un guide pouvait se convertir en tentateur, parce qu'il était, à la fois, le gardien du grand secret et il permettrait à lui à personne d'accéder avant le temps.

16 - tarot Égyptien : LA TOUR ou LA DEUXIÈME MORT :

Le vieillard est revenu à la forme physique habituelle, a conduit les disciples outre le sommeil et leur a suggéré une nouvelle vision. Dans elle ils voyaient les faits succédés et ceux qui allaient succéder tôt. Sur un ciel d'un bronze s'est détachée la silhouette d'une pyramide qui couronnait un temple. Dans le ciel a brillé un rayon qui est tombé dans la pierre angulaire de la pyramide. La pierre angulaire a sauté et a roulé vers le vide en causant d'énormes dommages dans les basses zones du temple. Avec la chute ils sont sortis jetés et sont tombés le constructeur qui s'était emparé du secret et le prêtre qui existait usurpado des pouvoirs au prince suprême du peuple. Dans la chute le prêtre et le roi a perdu la couronne, le sceptre de main et l'épée. Le constructeur a perdu le compas, l'équerre et le rouleau du papyrus dans lequel les nombres clefs étaient écrits du grand secret. La destruction de la grande pyramide n'a pas continué. Aux yeux des aspirants s'est éclairée la porte inférieure d'entrée qui donnait l'accès à la crypte des initiations. Sur le linteau le signe de Mars est apparu et aux côtés les planètes Saturne et Jupiter, propiciadores du changement. Dans la crypte ils continuaient d'étudier la loi et de chercher la sagesse. Ils savaient que quand tout il aurait fini, ils devraient sortir à l'extérieur et mettre la pierre angulaire au sommet de la pyramide à nouveau.

17 - tarot Égyptien : l'ÉTOILE ou LA FÉCONDATION ALQUÍMICA :

Depuis que le maître a projeté la vision de l'ange, en versant l'eau primitive d'une amphore dans l'autre, trois jours complets avaient passé, le temps exact eux permettre pour de voir l'image compléterait. Mise à genoux, avec un pied dans une terre et l'autre dans la mer, est apparu une demoiselle nue, de profil, qui portait les mêmes amphores de l'or et de l'argent que l'ange avait utilisé. La demoiselle versait de l'amphore d'un or sur la terre et celui-là de l'amphore d'argent sur la mer. De cette façon l'esprit de la vie fécondé alquímicamente dans son intérieur, il s'étendait et fécondait les deux matrices d'elles une chose de la planète renouvelé. Sur la tête, une étoile d'huit pointes est apparue et dans son intérieur deux triangles unis par la base, doré et lumineux le supérieur, noir et j'opacifie l'inférieur. D'en bas il était élevé par de là-haut, et la matière élevée vers l'esprit de la lumière. Au côté droit de la demoiselle les sept Pléyades se sont éclairés et par le côté gauche, en sortant de la mer, il a produit une tige de l'or avec trois fleurs et sur la fleur principale un papillon a déposé avec les ailes déployées. Aux deux côtés de la plus grande étoile sont apparus les signes de Géminis et la planète le Mercure. Des signaux indicateurs dont une nouvelle génération était germée et il pousserait sur la planète.

18 - tarot Égyptien : LA LUNE ou LA SÉPULTURE :

Quand la demoiselle a terminé verser son liquide dans la mer et dans la terre, sur la planète le crépuscule a été fait. Et l'esprit alquímico qu'il avait répandu, il a fécondé et a commencé la germination. Dans un ciel est apparu une nouvelle lune en coïncidant avec le solstice d'été et a illuminé l'une de deux pyramides qui voyaient dans la nuit. À la lumière du crépuscule et sur le ciel, le signe a pu être vu d'un feu du Cancer et sur le linteau de la porte qui donnait l'accès à la crypte dans la pyramide illuminée, sont apparus les signes d'Aquarium et de Vénus. Originaire de l'intérieur de la terre dans la direction des pyramides, illuminé par la lune un scorpion faisait son chemin. Avec tête de chacal, deux chiens assis montaient un garde à côté des pyramides. Celui-là de la pyramide illuminée était noir et blanc celui-là de la pyramide une Noire. Chacun conduisait le processus alquímico de la pyramide respective et guidait les corps vers sa propre destination : la mort celui-là de la pyramide noire, la renaissance celui-là de la pyramide illuminée. Le processus devait terminer avant que le soleil n'illuminât la pierre angulaire du temple dans la ville dorée Dans ce moment la lune il terminerait son parcours et la crypte devrait être ouverte et révéler son un secret.

19 - tarot Égyptien : LE SOLEIL ou l'ÉCLAIRAGE :

Au jour suivant il a éclairé un soleil sur les têtes des initiés et il avait vingt-neuf rayons, plus grand quatorze et encore quatorze mineurs un rayon qui unissait un ciel et une terre. Dans le symbole du soleil il se manifestait la clé de la procréation. Dans la terre ont fleuri dans une forme circulaire 21 fleurs blanches et deux princes, homme et femme, en entrant à l'intérieur du cercle pris par la main. Le prince habillé avec tunique blanche et une bordée dans la poitrine avec fil d'or un aigle avec des ailes déployées. La princesse avec une tunique bleue et à la hauteur de la poitrine, la bordée dans un or, la croix ansada. Sous l'influence du Soleil et de Jupiter et en faisant astrologiquement Piscis et Je Lis, le Soleil a fait germer et éclairer les champs. Les deux princes sont entrés dans une communion et dans ses esprits on a fait la lumière, alimentée par les deux serpents réunis. C'était un nouveau jour le premier jour de la nouvelle race sur la terre du nouveau royaume. Un jour preanunciado et prophétisé depuis des millénaires pour qu'avaient été guidés, initiés et gardés les porteurs de la graine et ses réceptacles, enfin unis dans le cercle alquímico, éclairé dans les mêmes coordonnées du temps et d'espace, comme il était écrit.

20 - tarot Égyptien : LE JUGEMENT ou LA RÉINCARNATION :

L'une des dernières leçons et de visions du vieillard il a fait apprendre et garder dans son coeur de chaque disciple le jugement et le retour à la matière. Dans l'univers un ange a fait sonner sa trompette d'or et voilà qu'on a entendu dans les quatre angles du monde que c'était un tribunal. L'ange se couvrait le corps avec ailes d'or et portait une flamme allumée sur sa tête. Dans le lieu des tombes sacrées un sarcophage il s'est éclairé et trois momies : un homme, une femme et un enfant, se sont levés, en s'éveillant de son sommeil à la touche de la trompette et sont revenus à la matière et à l'expérience du monde des vivants. Le sarcophage il avait dans le visible latéral sept colonnes d'inscriptions, chacune d'elles correspondantes aux sept générations aux sept races de la planète. Dans la colonne un nombre quatre, le scarabée apparaissait une dorure, un symbole de l'initiation et de la réincarnation un soleil ailé, le soleil naissant, couvrait de ses ailes les sept colonnes. Chez le gaucher latéral de la tombe, montait un garde un Anubis avec tête d'un chacal, un témoin de tout jugement et tout voyage de retour du monde des ombres au monde du Maya. En présidant l' action faisait le signe de Saturne un dirigeant du karma et de la loi évolutive à un travers de tous les changements et ascensions favorisées par la Lune.

21 - tarot Égyptien : LE MONDE ou LA TERRE PROMISE :

Dans la dernière vision, le vieillard s'est mis à la tête de ceux-là de l'initiation. D'abord je prends l'aspect d'ermite, tout de suite dans hierofante, chez un mage et, il a finalement pris une forme d'un disciple, comme ceux-ci mêmes. Il leur a dit dans une langue sans des mots : Ce sera la dernière vision avant moi divisé, j'espère que vous comprenez ce que vous devez faire parce que dans en avant vous serez dispersés et resterez seuls dans le chemin à une grâce de votre sagesse, de votre force et des quatre éléments. Une couronne de douze roses est apparue dans les cieux avec trois cocons chacune. Les fleurs faisaient renaître la roue de la fortune et il initiait un nouveau tour présidé par les quatre éléments : une terre, un feu, une eau et un air. Et les éléments étaient protégés selon la loi, par un ange dans le signe d'Aquarium, par un aigle dans le signe du Scorpion, par un taureau dans le signe de Tauro, par un lion dans le signe de Leo. Au milieu de la couronne de fleurs, une colombe avec des ailes déployées a remonté le vol verticalement. C'était la colombe de Noé que il annonçait une nouvelle ère. Une femme de genoux a complété la scène en touchant une lyre de trois cordes. On appuyait l'armature de la lyre dans une tête taillée en forme d'un sphinx. Le cobra de la sagesse il supportait les symboles des deux corps. Dans les cieux s'est éclairé le signe du Soleil fécondé et les disciples ont été envoyés aux quatre angles du nouveau monde pour agir et pour répartir ce qui existait reçu entre les nouveaux héritiers de la Terre Promise.


 



Commentaires: 0

Laissez un commentaire pour Tarot Egyptien